Tout savoir sur le RGPD en entreprise

Tout savoir sur le RGPD en entreprise

 

 

Le métier de DPO va avec la notion de RGPD et l’impact que cette entité a sur le DPO est à l’origine des missions du Data Protection Officer. Un métier qui s’est fait sa place depuis seulement quelques années et qui n’est pas encore très connu du public. Découvrons alors ensemble dans cet article ce qu’est l’offre DPO

Quelques notions importantes

Notion de RGPD

Le RGPD ou GPRD s’agit d’un règlement européen qui a vu jour le 25 mai 2018. Elle a vu jour suite à une prise de conscience face à la récolte de données ces dernières années, dont on ne sait pas comment les gérer. Ainsi, une ressource interne a été instaurée pour répondre à la politique de protection des données personnelles. Un dispositif mit en place par le RGPD où chaque entreprise devrait disposer d’un DPO ou Data Protection Officer afin de légiférer le traitement des données. 

Notion de dpo

Le DPO sera de ce fait l’interlocuteur principal de l’entreprise en matière de gestion et protection de données. Pour ce faire, il se doit d’offrir ses conseils et de coordonner les actions consentant à la bonne gestion des données. Une tâche qui s’accompagne de l’élaboration de rapports journaliers, pour pouvoir avoir une réponse à tout temps. Son rôle ne se limite pas à être l’interlocuteur référent, mais il pourrait également être amené à intervenir auprès de ses collaborateurs pour faire le suivi des pratiques à la réglementation. 

Offre dpo: Quelles sont les missions du dpo ? 

Pour voir plus sur l’offre dpo, suivez les lignes suivantes.

S’assurer de la conformité de son organisme

Le DPO a pour mission de veiller à ce que la réglementation en matière de protection des données personnelles soit bien appliquée et conforme à son organisme. À cet effet, ses tâches consistent à informer et conseiller l’organisme au sein duquel il exerce ses fonctions et les salariés. Il met tout en œuvre pour modifier l’usage de la data au sein de l’entreprise. Il lui incombe de veiller à ce que le règlement et les droits des personnes concernées prennent racine et mènent à des résultats. En outre, c’est au DPO de faire une proposition d’analyse d’impact sur la protection des données et de faire en sorte que cette analyse doit réalisable. Si les personnes concernées ont des questions à poser, il sera disponible pour répondre à leurs questions. En dernier lieu, il doit rendre des comptes aux autorités de contrôle locale. 

Tenir le registre des traitements de son organisme        

Parmi ses missions, il y a la tenue du registre des traitements de son organisme en collaboration avec les responsables traitants et sous-traitants. La fonction de DPO est importante dans le sens où l’organisme doit maintenir le respect de la réglementation applicable dans le cadre de la protection des données personnelles et de la vie privée.

Accompagner son organisme pour sa mise en conformité          

Le DPO joue le rôle d’accompagnateur pour le maintien dans le temps de la mise en conformité de la réglementation dans son organisme. Cela suppose :

  • Un aide à la cartographie des traitements ;
  • Des actes à entamer pour la protection des données à caractère personnelles dépendant du contexte et des risques associés ;
  • Une organisation des procédures interne pour la gestion les traitements de données personnelles,
  • Une documentation sur la conformité au règlement, pour être à l’abri des contrôles.

Quelle formation suivre pour devenir dpo ? 

Étant un métier des plus récents, aucun parcours universitaire n’aboutit à l’intitulé du poste. Par contre, des connaissances spécialisées en informatique et libertés seront des atouts non négligeables. Pour accéder facilement au poste, il faut suivre des formations en Master en Droit suivi d’une spécialisation ou expérience en multimédia/informatique. D’ailleurs, la plupart des DPO sont des sortants de cil ou Juriste des NTIC reconvertis.