5conseils pour communiquer avec puissance

5conseils pour communiquer avec puissance

 

 
 

Voici 5 conseils pour ajouter de la puissance et de la productivité à vos conversations.

Quelle que soit votre profession, la communication est un élément essentiel de votre journée. Qu’il s’agisse de calmer des clients furieux, de négocier avec des fournisseurs ou de donner des instructions à des employés, vos compétences en communication déterminent votre réussite. Une bonne communication vous permettra de mieux vendre vos idées, de mieux gérer la discorde et de mieux diriger les réunions.

Pensez aux conversations que vous avez au cours d’une journée donnée. Sont-elles toutes productives ? Si vous êtes comme la plupart des gens, elles ne le sont probablement pas. Réalisez que la communication productive implique plus que deux personnes qui parlent. Communiquer efficacement exige de la planification, de la concentration et de la considération pour les autres. Alors, que vous ayez besoin de parler avec votre conjoint, de régler un problème avec un ami ou de décrocher la prochaine grosse affaire, voici quelques conseils pour ajouter de la puissance et de la productivité à vos conversations.

  •  Réfléchissez avant de parler. Sachez ce que vous voulez dire et faites valoir votre point de vue rapidement. En procédant ainsi, il est plus probable que l’auditeur se souvienne de votre message. Sachez pourquoi vous avez cette conversation et ce que vous voulez en retirer avant de commencer à parler. Si possible, informez votre interlocuteur du sujet de la conversation à l’avance et gardez la conversation concentrée ;
  • Arrêtez de parler et écoutez. La meilleure façon d’être un bon communicateur est d’être un bon auditeur. Imaginez votre conversation comme un match de tennis, chaque personne servant et recevant à tour de rôle, ou parlant et écoutant. Lorsque c’est votre tour d’écouter, faites-le. Accordez à votre interlocuteur toute votre attention. Ne pensez pas à ce que vous allez dire ensuite, car vous pourriez manquer quelque chose d’important. Lorsque vous écoutez activement, cela montre à l’autre personne que vous accordez de l’importance à ce qu’elle a à dire ;
  •  Posez des questions. Pour tirer le meilleur parti de toute interaction, cherchez à savoir ce que les gens veulent. Ne posez pas de questions auxquelles on peut répondre par un « oui » ou un « non ». Posez plutôt des questions ouvertes qui vous donneront un meilleur aperçu de leurs pensées et de leurs sentiments. Si vous ne comprenez pas bien ce qu’ils essaient de vous dire, demandez des précisions. Ensuite, reformulez ce que vous avez entendu et demandez-leur de vérifier que vous avez bien reçu leur message ;
  •  Anticipez les distractions. Rien de ce que vous ferez ne fera sentir aux autres qu’ils sont plus importants que de leur accorder toute votre attention. Menez votre interaction dans un endroit calme et paisible, avec un minimum de distractions. Éteignez votre téléavertisseur et votre téléphone cellulaire. Si d’autres conversations ou événements se déroulent dans la même pièce, ignorez-les. Si une interruption inévitable se produit, excusez-vous et revenez aussi vite que possible. Si vous devez mettre fin à la conversation en raison d’une crise imprévue, remettez-la à un moment ultérieur ;
  •  Soyez attentif à votre volume et à votre ton. Votre ton vocal donne à l’auditeur un instantané de vos sentiments. Si vous voulez montrer du respect ou de l’affection, adoucissez votre ton. Si vous vous sentez impatient ou en colère pendant une conversation, écoutez-vous pour vous assurer que votre voix ne reflète pas ces émotions. Si une conversation commence à tourner à la dispute, baissez consciemment le volume de votre voix ; souvent, votre interlocuteur fera de même. Gardez votre voix calme et égale chaque fois que cela est possible.